ENTREPRISE – DÉFI

Emining AG

L’entreprise eMining AG se compose d’une équipe de personnalités à l’esprit novateur, de techniciens, d’ingénieurs et de professeurs motivés. Les principaux défis à relever consistent à acquérir les données pertinentes et à obtenir pour un véhicule électrique des performances motrices identiques, voire supérieures à celles d’un véhicule diesel. La transformation de machines existantes dans le cadre d’un rééquipement ou le remplacement de moteurs diesel ou encore l’installation de batteries haute tension dans des machines de chantier fonctionnant à l’électricité représentent la valeur ajoutée que eMining développe et propose en complément.

ASSOCIÉS: Kuhn Schweiz AG

PARTENAIRES: Office fédéral de l’énergie

MANDANTS: Industrie minière et cimentière Entreprises industrielles communales

 

GREENTECH EN SUISSE

VOILÀ DÉJÀ UN SIÈCLE QUE DES VÉHICULES SPÉCIAUX DE HAUTE TECHNOLOGIE SONT FABRIQUÉS EN SUISSE

L’industrie suisse développe des locomotives, funiculaires, trolleybus, machines de chantier, véhicules agricoles et militaires, ainsi que des voitures électriques et des avions. La recherche, le développement et la commercialisation de véhicules de transport lourds et de machines de chantier à entraînement électrique se situe dans la droite ligne de cette longue tradition.

OBJECTIF : RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO2 À L’ÉCHELLE PLANÉTAIRE

Politique énergétique et climatique actuelle de la Suisse

Exploiter les avantages de la propulsion électrique est dans l’air du temps. Voilà des dizaines d’années qu’à Zermatt et Saas-Fee, les véhicules électriques se révèlent être de véritables aimants touristiques. Dans les pays industrialisés, des entrepôts sont administrés à l’aide de puissants chariots élévateurs électriques. Devenus les coursiers du 3e millénaire, des drones électriques ont pris le relais des laitiers itinérants de naguère sur les premiers véhicules électriques. Et qui songerait à éliminer les trolleybus de l’offre de transport des villes à forte densité de trafic?

Depuis un siècle, trains et trams fonctionnent à l’énergie électrique. Des camions électriques viennent compléter les flottes régionales de poids lourds. Le développement d’engins de transport lourds de plusieurs dizaines de tonnes ouvre de nouveaux horizons. Rien qu’en Suisse, le besoin en dumpers électriques est évalué à un à deux véhicules par année. La production de 10 à 12 dumpers de 100 à 150 tonnes permettrait d’économiser 5 millions de litres de diesel et de réduire les émissions de CO2 de l’ordre de 13 millions de kg.